Pourquoi l’ail est-il l’antibiotique naturel le plus puissant?


Il y a beaucoup de plantes médicinales qui possèdent une activité antibactérienne. Cependant, l’ail semble avoir l’effet antibiotique naturel le plus puissant.

L’ail est une plante avec de nombreuses vertus. Nous l’utilisons non seulement pour préparer de délicieux plats, mais aussi pour prévenir et traiter différentes maladies et troubles de santé. Les chercheurs ont démontré que l’ail peut être utile dans le traitement et la prévention de multiples infections bactériennes. Cela est dû à l’activité à large spectre et à l’efficacité de ses antibiotiques naturels contre des bactéries multi-résistantes.

Ce que vous devriez savoir sur les bactéries

Les bactéries sont des organismes simples formés d’une seule cellule. Elles colonisent tous les coins de notre planète et sont essentiels pour maintenir l’équilibre de ses écosystèmes.bacteria

Le nombre de cellules bactériennes dans notre corps est beaucoup plus important que le nombre de cellules humaines. La majorité des bactéries dans notre corps sont inoffensives. Il y a même quelques espèces de bactéries qui nous aident à garder notre corps en bonne santé et à améliorer notre capacité à guérir de maladies. Un nombre relativement faible d’espèces bactériennes provoque des maladies. Nous utilisons des antibiotiques pour lutter contre ces micro-organismes nocifs.

Qu’est-ce qu’un antibiotique?

Un antibiotique ou antibactérien est une substance antimicrobienne que nous utilisons pour prévenir et traiter les infections bactériennes. Il existe deux types d’antibiotiques. Il y a des antibiotiques qui tuent les bactéries et autres antibiotiques qui inhibent seulement sa croissance.

Les antibiotiques et la vaccination ont aidé la médecine à éradiquer de nombreuses maladies à travers le monde. Cependant, leur efficacité et la facilité d’y accéder ont également conduit à leur utilisation inappropriée et au développement de résistances bactériennes. Cela signifie qu’un jour nous ne trouverons plus d’antibiotique capable de traiter des infections que nous considérons aujourd’hui comme courantes et faciles à guérir.

Ce problème est si menaçant que l’Organisation mondiale de la santé classe la résistance aux antibiotiques parmi les menaces sérieuses. Il peut affecter n’importe qui de n’importe quel âge et dans n’importe quel pays. Les antimicrobiens naturels sont la solution à ce problème. Ils sont très efficaces contre les bactéries et ont réussi à garder leur efficacité pendant des milliers d’années.

L’ail en tant que plante médicinale

Les aliments avaient le pouvoir d’occasionner ou de traiter les maladies depuis l’Antiquité. Les gens de différentes civilisations croyaient en la puissance de l’ail (Allium sativum) et à sa capacité de promouvoir la santé. Cette plante est reconnue dans diverses traditions comme une excellente plante médicinale, non seulement pour ses capacités préventives, mais aussi thérapeutiques.

L’ail est une plante bulbeuse. Il appartient à la famille des liliacées. Il est facile de le cultiver même dans les climats rudes. Il existe plusieurs variétés telles que l’ail blanc, violet ou rose.garlic antibiotic

Les vertus de cette plante médicinale sont principalement dues aux substances bioactives présentes dans les bulbes. L’allicine est la plus importante de ces substances. Il est normalement présent dans une forme inactive appelée alliine. L’allinase est l’enzyme qui transforme l’alliine en allicine lorsque les gousses d’ail sont broyées. Nous pouvons trouver de l’allicine essentiellement dans des extraits aqueux ou des homogénats de bulbes frais.

Il existe de nombreux autres types de préparations à base d’ail, comme l’extrait d’ail vieilli qui possède plein de propriétés médicinales. Pour produire cet extrait, vous devez mettre quelques tranches de bulbes séchés dans de l’éthanol à 15-20% pendant un an et demi. Ce processus modifie la composition de l’ail et provoque la perte d’une quantité considérable d’allicine. Cependant, de nouveaux composants bioactifs solubles dans l’eau avec une meilleure stabilité et une activité antibactérienne puissante apparaissent.

L’activité antibactérienne de l’ail est-elle puissante?

Parmi les espèces d’Allium, l’ail a la meilleure activité antimicrobienne contre un grand nombre de micro-organismes. Il a montré une puissante activité contre les bactéries pathogènes à Gram positif et Gram négatif. Cela signifie que l’ail a une activité antimicrobienne à large spectre.

En fait, les chercheurs ont étudié l’activité antibactérienne de l’ail contre de multiples souches bactériennes. Ils ont découvert que l’extrait aqueux d’ail présente une activité antibactérienne contre les souches Gram positifs (Bacillus subtilis, Staphylococcus aureus) et Gram négatifs (Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae). L’extrait au méthanol est moins efficace que l’extrait aqueux. Des extraits d’hexane, de chloroforme et d’acétate d’éthyle n’ont montré aucune activité antimicrobienne. La concentration inhibitrice minimale des extraits aqueux et de méthanol contre les souches bactériennes testées est de 100-150 µg / ml.

Une autre étude sur Escherichia coli, Shigella sp, Salmonella sp et Proteus mirabilis a montré que les pathogènes à Gram négatif responsables de diarrhée étaient très sensibles à l’ail. Ils avaient même une meilleure sensibilité à l’ail qu’à d’autres antibiotiques synthétiques.

Les chercheurs ont également démontré que l’allicine, l’un des principes actifs des homogénats d’ail fraîchement broyés, exerce diverses activités antimicrobiennes contre un large éventail de bactéries Gram négatif et Gram positif, y compris les souches entérotoxicogènes multirésistantes.

Une autre étude a montré que l’extrait aqueux d’ail présente des effets antibactériens contre 17 isolats bactériens Gram positifs et Gram négatifs multirésistants, notamment Staphylococcus aureus, Salmonella typhi, Pseudomonas aeruginosa, Escherichia coli et Proteus spp. La concentration minimale inhibitrice (CMI) se situe entre 6 et 11 mg / mL et entre 7 et 21 mg / mL chez les organismes Gram positif et Gram négatif respectivement.

L’étude a également révélé que l’efficacité antimicrobienne de l’extrait aqueux d’ail est temps et température dépendante. En effet, l’extrait conserve son efficacité à température ambiante pendant 7 jours. À une température de -20 °C, l’activité dure 90 jours.

Je l’ai testé!

J’ai beaucoup entendu parler de l’activité antibactérienne de l’ail et j’étais si curieux de le prouver moi-même que j’ai décidé de faire un petit test au laboratoire de microbiologie de mon école.

Procédure

J’ai broyé des bulbes d’ail à l’aide d’un mortier stérilisé. J’ai ensuite récupéré l’extrait avec du papier filtre. En ajoutant de l’eau stérilisée, j’ai pu obtenir 4 solutions avec des concentrations différentes : 25%, 50%, 75% et 100%.

antibiogram garlic solutions

Solutions à différentes concentrations d’extrait d’ail

Pour tester l’activité antibactérienne des différentes solutions, j’ai préparé une solution bactérienne à partir d’une souche de salmonelle isolée à partir d’un prélèvement frais.

La solution bactérienne a servi pour tester l’activité antibactérienne de l’extrait d’ail et de quelques disques d’antibiotiques usuels pour comparaison.

J’ai ensemencé les boites de culture par la solution bactérienne, puis j’ai ajouté les solutions préparées à partir de l’extrait d’ail dans une boite et les disques d’antibiotiques dans une autre boite. Toutes les deux ont été ensuite mises en culture à 37°c (98.6°F) pendant 24 heures.

Résultats

antibiogram garlic

Test de sensibilité bactérienne à différentes concentrations d’extrait d’ail

Normalement, lorsqu’une solution bactérienne est mise en culture dans une boite, une couche bactérienne apparait à la surface du milieu de culture. Toutefois, lorsqu’on ajoute un antibiotique et que cet antibiotique est efficace sur la bactérie testée, il inhibe alors sa croissance. Cela fait apparaître des disques clairs autour du point d’application de l’antibiotique. On peut alors en déduire la puissance de cet antibiotique contre la bactérie mise en culture en mesurant le diamètre d’inhibition apparu.

Dans notre expérience, toutes les concentrations d’extrait d’ail testées ont montré une puissante activité contre la souche de salmonelle :

Concentration Diamètre d'inhibitionSensibilité
100%40 mmSensible
75%36 mmSensible
50%28 mmSensible
20%25 mmSensible

Résultat de lecture de l’antibiogramme à base d’extrait aqueux d’ail à différentes concentrations

Le tableau suivant montre les diamètres d’inhibition et la sensibilité de la souche testée aux antibiotiques usuels utilisés pour cette expérience :

AntibiotiqueDiamètre d'inhibitonSensibilité
Amoxicilline + acide clavulanique32 mm Sensible
Ceftiofur 29 mmSensible
Cefotaxime 42 mmSensible
Colistine 18 mmSensible
Ciprofloxacine8 mmRésistant
Enrofloxacine13 mmRésistant
Sulfaméthoxazole 25 mmSensible
Streptomycine0 mmRésistant
Gentamicine23 mmSensible
Kanamycine23 mmSensible
Néomycine24 mmSensible
Tétracycline 20 mmSensible
Acide oxolinique0 mmRésistant
Fluméquine0 mmRésistant

Résultat de lecture de l’antibiogramme à base de disques d’antibiotiques

En comparant les deux tableaux, on peut facilement déduire que l’extrait d’ail possède une activité antibactérienne supérieure à la plupart des antibiotiques testés.

antibiogram common

Test de sensibilité bactérienne à différents antibiotiques usuels

En effet, sur 14 molécules utilisées, seule la Céfatoxime est fortement active (42mm) sur la souche bactérienne cultivée. De plus, même à des concentrations faibles (25%), le diamètre d’inhibition de l’extrait d’ail (25mm) reste supérieur à celui de 71,4% des molécules actives testées !

Cette expérience m’a permis de confirmer le pouvoir antibiotique de l’ail contre les salmonelles en particulier et les bactéries en général. Non seulement ça, mais son activité est encore parfois plus puissante que certains antibiotiques de synthèse utilisés couramment en médecine ! Ce qui prouve que l’ail est un antibiotique puissant sur lequel on peut compter pour traiter les infections bactériennes.

Comment l’ail affecte-t-il les bactéries?

L’effet antimicrobien principal de l’allicine est dû à sa réaction chimique avec des groupes thiol de diverses enzymes, par ex. l’alcool déshydrogénase, la thiorédoxine réductase et l’ARN polymérase, qui peuvent affecter le métabolisme essentiel de l’activité de la cystéine protéinase impliquée dans la virulence de certaines souches bactériennes.

Ce qui importe, c’est qu’aucune souche testée ne soit résistante à l’ail, ce qui en fait un agent antimicrobien prometteur.

Elements à retenir

L’ail a une activité à large spectre et semble satisfaire à tous les critères d’un agent antibactérien. Cela peut nous aider à protéger les aliments et les consommateurs contre le risque de contamination par des micro-organismes pathogènes.

En raison de l’activité à large spectre et de son utilisation dans notre alimentation quotidienne, l’ail peut être un nutraceutique puissant.

L’ail vous aide à prévenir et à traiter les infections bactériennes. Cependant, vous devriez toujours consulter votre médecin et suivre les instructions du produit que vous utilisez.

Références:
Antimicrobial Spectrum of Allium Species – A Review
A comparative assessment of the antimicrobial effects of Garlic (Allium sativum) and Antibiotics on diarrheagenic organisms
Antimicrobial properties of allicin from garlic
Insecticidal, antimicrobial and antioxidant activities of bulb extracts of Allium sativum
In vitro Antibacterial Activity and Stability of Garlic Extract at Different pH and Temperature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!