Les antibiotiques naturels dans l’extrait de feuille d’olivier pour combattre les infections bactériennes


Savez-vous que les feuilles d’olivier peuvent vous aider à traiter les infections bactériennes ? Nous allons vous montrer comment les antibiotiques naturels présents dans l’extrait de feuille d’olivier élimineront les bactéries infectieuses de votre corps.

Si vous êtes amateur de l’alimentation saine et équilibrée, alors vous devriez probablement avoir entendu parler de régime méditerranéen. L’huile d’olive et ses fruits sont parmi les principaux composants de ce régime. Olea europaea, qui est le nom botanique de l’olivier, est originaire de la région méditerranéenne. Cet arbre existe depuis des milliers d’années. Les produits de l’olivier, comme l’extrait de feuille d’olivier, sont utilisés depuis des siècles par les phytothérapeutes locaux pour traiter différents troubles médicaux.

L’huile d’olive vierge est l’une des huiles végétales les plus saines et les plus chères. Elle contient de nombreux composés phénoliques qui lui donnent son goût amer et piquant. Ces composés sont également présents dans l’extrait de feuille d’olivier avec une concentration plus élevée. Les chercheurs les ont liés à la réduction des maladies coronariennes et de certains cancers et ont également prouvé leur puissante activité antimicrobienne.

Qu’est-ce qu’une bactérie ?

Les bactéries sont des organismes microscopiques unicellulaires. Elles colonisent chaque coin de notre planète et sont essentielles pour maintenir l’équilibre de ses écosystèmes.

Notre corps contient beaucoup plus de cellules bactériennes que de cellules humaines. La plupart des bactéries dans notre corps sont inoffensives, et certaines peuvent même nous aider à garder notre corps en bonne santé et améliorer sa capacité à se remettre des maladies. Un nombre relativement faible d’espèces bactériennes cause des infections. Nous avons besoin d’antibiotiques pour lutter contre ce genre de micro-organismes nuisibles.

Qu’est-ce qu’un antibiotique ?

Les antibiotiques ou les antibactériens sont un type de médicaments antimicrobiens que nous utilisons pour prévenir et traiter les infections bactériennes. Il existe deux types d’antibiotiques : l’un tue les bactéries et l’autre inhibe sa croissance.

Les antibiotiques, ainsi que la vaccination, ont aidé la médecine à éradiquer de nombreuses maladies à travers le monde. Cependant, leur efficacité et leur facilité d’accès ont également conduit à leur utilisation inappropriée et au développement de résistances. Cela signifie qu’un jour nous ne trouverons plus d’antibiotiques capables de traiter des infections qui sont aujourd’hui considérées comme banales et faciles à traiter.

Ce problème est si menaçant que l’Organisation Mondiale de la Santé classe la résistance aux antimicrobiens comme une menace sérieuse. Cela est en train de se produire en ce moment-là et peut affecter n’importe qui dans n’importe quel pays et à n’importe quel âge. C’est pourquoi plusieurs sont revenus aux antimicrobiens naturels. Ces produits de la nature ont survécu à la guerre des bactéries et ont réussi à garder leur efficacité pendant des milliers d’années.

Ce qu’il faut savoir sur l’extrait de feuille d’olivier

Les olives, les feuilles d’olivier et l’huile d’olive sont très riches en polyphénols. Les scoiridoïdes, tels que l’oleuropéine et ses dérivés, sont l’une des principales classes de ces polyphénols. Ils sont responsables de la haute stabilité de l’huile d’olive et de son goût piquant.

L’oleuropéine est le principal polyphénol bioactif et le plus abondant de l’extrait de feuille d’olivier. La feuille d’olivier séchée contient environ de 6% à 9% d’oleuropéine. Sa concentration tend à varier en fonction du niveau de maturation et de la variété des fruits. Le goût de l’huile et des produits oléicoles dépend de leur teneur en oleuropéine. Les extraits de feuilles contiennent une quantité fixe de ce polyphénol en raison de la standardisation de l’extraction.

L’hydroxytyrosol est le principal produit de dégradation de l’oleuropéine. Il traverse passivement la paroi intestinale jusqu’au sang. Bien que l’oleuropéine ait une mauvaise absorption, les bactéries intestinales peuvent la fermenter et la transformer en d’autres composés bioactifs facilement absorbés. Cela aide également à lutter contre l’infection intestinale parce que les composés bioactifs sont constamment présents dans l’environnement intestinal.

Vous vous demandez probablement comment sont produits ses extraits de feuilles d’olivier. En fait, il existe deux façons d’extraire les composants bioactifs des feuilles d’olivier : l’extraction par l’eau ou par l’éthanol. Le rendement peut varier d’une procédure à l’autre, mais les produits industriels ont tendance à avoir une teneur normalisée en oleuropéine. Cela les aide à produire un effet stable et efficace.

Extrait de feuille d'olivier

Activité antibactérienne de l’oleuropéine

Pour avoir une meilleure idée sur le spectre d’activité antibiotique de l’extrait de feuille d’olivier, des chercheurs ont testé la sensibilité de plusieurs souches bactériennes responsables d’infections intestinales et respiratoires à l’oleuropéine et à l’hydroxytyrosol. Ils ont conclu que l’extrait de feuille d’olivier possède un spectre d’activité large, tout en montrant une affinité pour H. pylori, C. jejuni, S. aureus et le SARM. Ces agents bactériens sont à l’origine de la plupart des maladies intestinales graves et menaçantes.

Ils ont également constaté que l’activité antimicrobienne principale de l’oleuropéine était principalement due à ses produits d’hydrolyse, l’aglycone et l’acide élénolique. Ces dérivés inhibent la croissance des bactéries lactiques testées. En outre, ils étaient beaucoup plus inhibiteurs lorsque le milieu de culture contenait 5% de NaCl. Par conséquent, le saumurage des olives non chauffées transforme l’oleuropéine en composés antibactériens très puissants.

L’extrait brut d’oleuropéine est inhibiteur de multiples bactéries non lactiques. Cependant, l’hydrolysat acide de l’extrait inhibe beaucoup plus d’espèces, y compris les bactéries lactiques et plusieurs espèces Gram positifs et Gram négatifs. D’autres recherches ont montré que l’oleuropéine et ses dérivés ont également une forte activité antimicrobienne contre les mycoplasmes. De plus, l’effet antimicrobien des composés phénoliques combinés est significativement plus élevé que ceux des composés phénoliques individuels.

Mais comment combat-il les bactéries ?

Les chercheurs ne sont pas encore mis d’accord sur le mécanisme antibactérien exact des polyphénols extraits de feuilles d’olivier. Les structures phénoliques similaires à l’oleuropéine semblent produire leurs effets antibiotiques en endommageant la membrane bactérienne et en perturbant certains composants cellulaires appelés peptidoglycanes.

Certains auteurs ont proposé que cela soit dû à la présence du système orthodiphénolique (catéchol). D’autres ont proposé que le groupe glycoside modifie la capacité de pénétrer la membrane cellulaire et d’atteindre le site cible de sorte que les cellules bactériennes ne puissent plus avoir de ressources pour se développer. Une interférence efficace avec les procédures de production de certains acides aminés nécessaires à la croissance de micro-organismes spécifiques est également un mécanisme d’action possible. Un autre mécanisme proposé est la stimulation directe de la phagocytose en tant que réponse du système immunitaire aux microbes de tous types.

Bien que le mécanisme ne soit pas encore complètement élucidé, les chercheurs affirment la puissance de l’activité antimicrobienne de l’extrait de feuille d’olivier et son efficacité contre de multiples espèces bactériennes, en particulier les bactéries responsables des infections intestinales et respiratoires.

Combien dois-je en prendre pour bénéficier de son activité antibactérienne ?

Les composés phénoliques sont hautement biodisponibles. Certains chercheurs ont constaté que lorsque vous prenez de l’extrait de feuille d’olivier, votre corps absorbe 55-60% de sa teneur en dérivés d’oleuropéine. Et ce n’est pas tout : la concentration plasmatique maximale se produit seulement 2 heures après l’administration.

Pour vous surprendre une fois de plus, les chercheurs ont trouvé que la CMI (concentration inhibitrice minimale, c’est la plus faible concentration qui inhibe la croissance visible d’un microorganisme après une incubation d’une nuit) commence à 0,24 μg / mL selon la bactérie testée. Cela signifie que l’extrait de feuille d’olivier peut être par exemple dix fois plus fort que l’amoxicilline, car son CMI le plus bas est dix fois plus bas que le CMI le plus bas de l’amoxicilline. Cet antibiotique est utilisé pour traiter de nombreuses infections bactériennes, y compris la bronchite et la pneumonie.

Même si l’extrait de feuille d’olivier semble être très efficace contre les infections bactériennes, vous devez suivre les consignes de votre médecin ou du produit phytothérapeutique que vous utilisez. Cela vous aidera à profiter pleinement de l’extrait de feuille d’olivier et à assurer votre rétablissement.

En résumé

L’extrait de feuille d’olivier est une source riche en agents antimicrobiens prometteurs pour le traitement des infections intestinales et des voies respiratoires.

Etant donné la spécificité de son activité, il vous aide non seulement à traiter vos infections intestinales, mais également à réguler la composition de la flore gastrique en réduisant sélectivement les taux de bactéries infectieuses.

Bien que l’oleuropéine et ses dérivés possèdent de fortes activités antimicrobiennes, il est préférable d’avoir une combinaison de tous les polyphénols extraits de feuilles d’olivier pour de meilleurs résultats.

Vous devez néanmoins envisager de consulter votre médecin chaque fois que vous attrapez une infection. Il est le seul capable de vous donner le conseil parfait pour votre situation.

Références:
Antimicrobial activity of commercial Olea europaea (olive) leaf extract
Antimicrobial Properties of Oleuropein and Products of Its Hydrolysis from Green Olives
Antioxidant and antimicrobial activities of individual and combined phenolics in Olea europaea leaf extract
Oleuropein in Olive and its Pharmacological Effects
On the In-vitro Antimicrobial Activity of Oleuropein and Hydroxytyrosol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!