L’extrait de feuille d’olivier, un traitement naturel contre le cancer


 

Les recherches scientifiques ne cessent de prouver la possibilité de traiter le cancer à l’aide de l’extrait de feuille d’olivier, en particulier le cancer du sein, de la peau, de la prostate et d’autres types de cancers. Nous vous présentons les résultats de certaines de ces études.

Le régime méditerranéen traditionnel est associé à une espérance de vie élevée et à une prévalence faible des maladies cardiovasculaires et des cancers. Ce régime se base sur la consommation de fruits, légumes, poisson et de l’huile d’olive, avec une faible consommation de produits laitiers et de viande rouge. L’huile d’olive est sans doute un facteur clé des bienfaits pour la santé de ce régime, et c’est en particulier grâce à ses polyphénols.

cancer traitement naturel plante

L’extrait de feuille d’olivier contient de plus grandes quantités et variétés de polyphénols que l’huile d’olivier. Il existe également d’importantes différences structurelles entre les polyphénols de la feuille d’olivier et ceux de l’huile. Ces polyphénols jouent un rôle protecteur important contre le cancer et d’autres maladies liées à l’inflammation.

Les composants bioactifs dans les extraits de feuilles d’olivier sont capables d’inhiber la prolifération des cellules cancéreuses

Pour connaitre si des herbes naturelles ou des produits à base de plantes sont éventuellement capables de traiter le cancer, il faut tout d’abord les tester sur une variété de lignées de cellules cancéreuses au laboratoire.

Plusieurs études sur des cellules inflammatoires et cancéreuses ont montré que les polyphénols des feuilles d’olivier sont anti-inflammatoires et protègent contre les dommages de l’ADN cellulaire provoqués par les radicaux libres. Les diverses propriétés bioactives des polyphénols des feuilles d’olivier sont de ce fait responsables de l’inhibition de la progression et du développement des cancers.

Dans une étude, différents extraits de feuille d’olivier ont été testés contre plusieurs types de cellules cancéreuses. L’oleuropéine ainsi que d’autres phénols et flavonoïdes de l’olivier ont montré une forte activité antioxydante et ont inhibé la croissance et la multiplication des cellules cancéreuses. Cette inhibition est obtenue avec des concentrations micromolaires. Les composés actifs de l’olivier agissent donc à faible dose pour protéger contre les différents types cancer dans le corps.

L’oleuropéine et l’hydroxytyrosol induisent la mort des cellules du cancer du sein

L’oleuropéine et l’hydroxytyrosol font partie des composés phénoliques majeurs présents dans les produits de l’olivier. L’étude de leurs effets sur des cellules cancéreuses du sein a montré que ces deux composés diminuent la viabilité, inhibent la prolifération et induisent l’apoptose cellulaire des cellules cancéreuses mammaires.

En effet, l’oleuropéine et l’hydroxytyrosol induisent la mort des cellules du cancer du sein et arrêtent leur multiplication. Les résultats de l’étude ont montré que 200 μg / mL d’oleuropéine ou 50 μg / mL d’hydroxytyrosol réduisent remarquablement la viabilité cellulaire et diminuent le nombre de cellules cancéreuses en inhibant leur vitesse de prolifération et en induisant leur apoptose. Egalement, ces derniers bloquent le cycle de multiplication des cellules cancéreuses du sein au moment de la transition entre la phase G1 et la phase S du cycle cellulaire. Ces résultats prouvent que la consommation de produits de l’olivier est un moyen efficace pour se protéger contre le cancer du sein.

L’effet de l’extrait d’olivier sur les cellules de la leucémie humaine varie selon la variété d’olivier

Les effets protecteurs des feuilles d’olives ont été étudiés sur des cellules de leucémie promyélocytaire humaine avec des extraits de feuilles de différentes variétés d’olivier. Les résultats ont montré une inhibition significative de la croissance de ces cellules tumorales après 48 h d’incubation. Les solutions testées ont été obtenues après dilution de 100 fois des extraits de feuilles de chaque variété d’olivier. Les extraits ont été préparés par macération de 10 g de feuilles séchées dans 100 ml d’éthanol à 70% pendant une semaine.

Les extraits de feuilles d’olivier ont engendré une fragmentation de l’ADN dans les cellules cancéreuses après 19 heures d’incubation. Cet effet varie selon la variété d’olivier utilisée pour le test. Le traitement de la leucémie humaine, cancer de la moelle osseuse connue également sous le nom de la leucose, est donc possible avec de l’extrait de feuille d’olivier, grâce à son contenu élevé en oleuropéine.

Les cellules du cancer de la prostate sont inhibées par l’oleuropéine

Le stress oxydatif fait partie des agents causaux du cancer. Les données épidémiologiques suggèrent que la consommation de fruits et de légumes riches en antioxydants peut être associée à une plus faible incidence de cancer. Les produits de l’olivier contiennent des centaines de composés phytochimiques qui possèdent des propriétés antioxydantes, notamment l’oleuropéine.

Certains chercheurs ont étudié les effets de l’oleuropéine sur des lignées cellulaires du cancer de la prostate et ont trouvé que l’oleuropéine réduit la viabilité cellulaire et induit des modifications structurales des cellules cancéreuses. L’exposition des cultures cellulaires à l’oleuropéine induit un effet antioxydant qui protège les cellules prostatiques normales et empêche leur transformation en cellules cancéreuses. En plus, l’oleuropéine engendre un effet pro-oxydant sur les cellules cancéreuses induisant leur mort. L’extrait de feuille d’olivier peut donc être utile d’une part dans le traitement de la prostatite, afin d’empêcher la transformation des cellules saines en cellules cancéreuses, et d’autre part comme un adjuvant pour améliorer les chances de rétablissement du cancer de la prostate.

cancer traitement naturel plante

L’extrait de feuille d’olivier altère l’expression des cellules du glioblastome humain

Le glioblastome multiforme est la forme la plus courante et la plus meurtrière de tumeurs malignes primaires dans le système nerveux central. Certains composés phytochimiques sont capables d’induire la mort des cellules tumorales comme celles du glioblastome humain en modifiant l’activité et l’expression des gènes de ces cellules cancéreuses.

L’extrait de feuille d’olivier exerce des effets antiprolifératifs sur les lignées cellulaires de glioblastome humain. Il agit en modifiant l’expression du matériel génétique des cellules tumorales. Les cellules traitées à l’extrait de feuille d’olivier présentent une activité altérée de leurs gènes. Les composants bioactifs présents dans les feuilles d’olivier engendrent l’apoptose des cellules cancéreuses du glioblastome humain en stimulant l’expression des gènes responsables du déclenchement de la mort cellulaire.

L’extrait de feuille d’olivier protège contre le cancer de la peau induit par les rayons ultraviolets

L’exposition chronique au rayonnement solaire UV endommage la peau, augmente son épaisseur, réduit son élasticité, et provoque le cancer de la peau. Une étude a été menée pour examiner les effets des composés bioactifs de l’olivier sur des souris de laboratoire sans poils dites « nude » soumises à une radiation ultraviolette.

Les résultats de l’étude ont montré que l’extrait de feuilles d’olivier (300 et 1 000 mg / kg) et l’oleuropéine (10 et 25 mg / kg) administrés par voie orale deux fois par jour, tous les jours, pendant 30 semaines, inhibent l’augmentation de l’épaisseur de la peau et la réduction de son élasticité. Ces traitements empêchent également la cancérogenèse cutanée et la croissance tumorale, ainsi que l’expression génique des différentes cellules tumorales cutanées.

L’extrait de feuille d’olivier et l’oleuropéine en particulier ont des effets préventifs contre les lésions cutanées chroniques induites par les rayons ultraviolets, la cancérogenèse et la croissance tumorale suite à une inhibition de l’expression des différents gènes tumoraux.

L’extrait de feuille d’olivier protège contre l’inflammation chez des patients sous traitement anticancéreux

Des effets secondaires sont couramment rencontrés chez les patients soumis à des traitements intensifs de chimiothérapie anticancéreuse. Parmi ces effets, on trouve les mucites qui se manifestent par des ulcérations ou aphtes buccaux et qui constituent l’effet secondaire le plus courant lors du traitement du cancer par chimiothérapie ou radiothérapie.

Des patients atteints de cancer et traités par chimiothérapie ont effectué des bains de bouche réguliers avec des solutions contenant de l’extrait de feuille d’olivier. Après deux semaines de traitement, la gravité des mucites buccales est devenue significativement plus faible. Les taux d’IL-1β et de TNF-α, des molécules inflammatoires, se sont également abaissés chez les patients atteints de cancer et soumis au traitement à l’extrait de feuille d’olivier. Le traitement à l’extrait de feuille d’olivier riche en composants actifs comme l’oleuropéine réduit donc l’inflammation lors de la chimiothérapie antitumorale et protège contre ses effets inverses.

Traiter le cancer naturellement avec de l’extrait de feuille d’olivier, c’est possible !

Comme le montre plusieurs études scientifiques, l’extrait de feuille d’olivier est capable de prévenir l’apparition des cellules cancéreuses, de les tuer et d’alléger les effets secondaires des techniques usuelles de traitement anticancéreux comme la chimiothérapie et la radiothérapie.

Ces études sont basées la plupart du temps sur des essais en laboratoire utilisant des lignées de cellules cancéreuses ou des modèles animaux. Des études cliniques sont désormais nécessaires pour prouver l’efficacité de ce traitement naturel en tant que remède anticancéreux chez les humains.

 

 

Références:
Evidence to Support the Anti-Cancer Effect of Olive Leaf Extract and Future Directions
Phytochemicals in olive‐leaf extracts and their antiproliferative activity against cancer and endothelial cells
Anti-proliferative and apoptotic effects of oleuropein and hydroxytyrosol on human breast cancer MCF-7 cells
Induction of Growth Inhibition and Differentiation of Human Leukemia HL-60 Cells by a Tunisian Gerboui Olive Leaf Extract
Antiproliferative effect of oleuropein in prostate cell lines
Olea europaea leaf extract alters microRNA expression in human glioblastoma cells
Olive Leaf Extract and Its Main Component Oleuropein Prevent Chronic Ultraviolet B Radiation-Induced Skin Damage and Carcinogenesis in Hairless Mice
The effect of olive leaf extract in decreasing the expression of two pro-inflammatory cytokines in patients receiving chemotherapy for cancer. A randomized clinical trial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!